L'efficacité des procédés de séparation et de classification, en voie sèche ou liquide, repose sur l'analyse granulométrique continue pour :

  • un contrôle en boucle fermée précis et automatique
  • la détection d'une interruption de procédé
  • la détection d'une rupture de filtre
  • la diminution des déchets/du recyclage inutile
  • la garantie d'une qualité de produit optimale.

Les procédés de séparation et de classification séparent un flux entrant en deux, sur la base de la granulométrie : un produit ou une alimentation pour un traitement approfondi et un flux de retour/déchet.

Les données de taille des particules obtenues en temps réel garantissent un contrôle précis du point de coupe entre ces deux flux, optimisant la qualité du produit et réduisant les déchets. Dans les circuits de broyage du ciment par exemple, la stratégie éprouvée de contrôle automatique du classificateur permet d'obtenir un ciment conforme aux spécifications tout en améliorant le rendement et en réduisant les taux de recyclage.

La capacité à détecter instantanément un problème garantit la qualité du produit. Dans certains procédés de séparation, elle peut également empêcher la libération incontrôlée de contamination particulaire. Un exemple type est l'utilisation de la floculation et de la classification au sein de l'industrie minière pour recycler l'eau.

Pour les procédés de séparation en voie sèche ou liquide, Malvern collabore étroitement avec les fournisseurs d'équipement et les clients, apportant son savoir-faire analytique pour concevoir des solutions analytiques qui s'intègrent sans effort aux plates-formes de contrôle existantes et accélèrent le développement de stratégies de contrôle automatiques efficaces.